LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊    DEPOT DE DOSSIERS DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU. DE LA 5 EME EDITION DU PRIX ALASSANE OUATTARA DU JEUNE ENTREPRENEUR EMERGENT DU 15 AU 20 OCTOBRE 2018 DE 7H A 18H A L’IMMEUBLE SIGNAL PLATEAU   ◊   
DEPECHES

Plus de 500 millions FCFA à la disposition de 12 systèmes financiers décentralisés pour des femmes

:

 

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Un prêt de 500 millions de FCFA sera mis à la disposition de 12 systèmes financiers décentralisés (SFD) sélectionnés par le ministère de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité en vue de l’autonomisation des femmes.

 

L’information a été donnée, lundi, lors de la double cérémonie de signature de conventions de collaboration avec des systèmes financiers et la remise de chèques relatifs aux ristournes de prêts octroyés.

 

‘’Nous venons de mettre plus de 500 millions de FCFA à la disposition des femmes de Cote d’Ivoire. Ce sont des fonds que l’Etat met à la disposition de certaines structures de micro finances qui accordent des crédits aux femmes avec un taux de 1% sans aval à des taux très souples’’ a expliqué la ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, Mariatou Koné.

 

‘’Toutes les femmes peuvent en bénéficier. Celles qui sont seules, le montant varie entre 50.000 FCFA et 500.000 FCFA et les femmes regroupées de 500.000 FCFA et plus’’, a-t-elle ajouté, précisant que la seule condition est ‘’monter son projet et montrer ses capacités de remboursement même si on ne demande pas d’aval’’.

 

Selon Mariatou Koné, cette double cérémonie de la signature de conventions de collaborations avec les systèmes financiers décentralisés d’une part et d’autre part la remise des chèques des ristournes à ces systèmes financiers marque la volonté du gouvernement ivoirien d’accompagner les femmes et d’appuyer les femmes, mais aussi les systèmes financiers qui sont très sollicités.

 

Kouadio Marie Koné, Coordinatrice du projet de gestion novatrice du fond féminin et développement a expliqué les conditions de sélection de ces systèmes financiers au titre de l’exercice 2017. Le comité de supervision du projet a sélectionnés huit anciens systèmes financiers décentralisés qui ont montré leur capacité de remboursement et trois nouveaux qui font leur entré parmi ces structures de microfinance.

 

Depuis 200, ce sont environ 11 000 femmes qui ont bénéficié de ce Fonds. ‘’L’année dernière ce sont 1200 femmes qui ont bénéficié. Depuis 2007 nous enregistrons plus de 11 000 femmes (…) et le taux de recouvrement est satisfaisant. Nous sommes à 98%’’ s’est félicitée Mariatou Koné.

 

Le ministère de la Femme a initié une approche novatrice qui implique l’expertise de spécialistes, aussi bien du public que du privé, en matière de microcrédit afin de répondre de manière efficace à ces besoins importants de réinsertion socio-économique des femmes.

 

MC/ls /APA



13. Fev, 2018