MONSIEUR ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN INFORME LA POPULATION ABIDJANAISE QUE SON EXCELLENCE MADAME LA GOUVERNEURE GENERALE DU CANADA, LA TRES HONORABLE JULIE PAYETTE, SERA FAITE CITOYENNE D’HONNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN ET RECEVRA PAR LA MEME OCCASION LES CLEFS DE LA VILLE, LE VENDREDI 26 OCTOBRE 2018 A LA SALLE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE L’HOTEL DU DISTRICT D’ABIDJAN   ◊    LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊   
DEPECHES

Politique Ezaley et son directeur de campagne adjoint auditionnés par la police, puis relaxés

:

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le maire sortant de Bassam, Georges Ezaley et son directeur de campagne Adama Kamagaté, ont été auditionnés mardi par la police, à Abidjan, à la suite des troubles post-électoraux constatés dans la cité balnéaire, selon son entourage.

MM. Ezaley et Adama Kamagaté ont été entendus à « la direction générale de la police », a rapporté une source proche du maire sortant, qui selon les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI), a perdu l’élection des conseillers municipaux du 13 octobre 2018.

Interpellés entre 9h et 10h (GMT), leurs deux hommes politiques ont été auditionnés puis relaxés aux environs de 19h30, a précisé cette même source. Et ce, après les manifestants de leurs partisans protestant contre la victoire de son principal rival, Jean Louis Moulot.

M. Ezaley dénonce des fraudes sur le scrutin. Dans la matinée, le secrétaire exécutif chargé de l’information, de la communication et de la propagande du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié de la coalition au pouvoir), Jean-Louis Billon, a dénoncé des « falsifications de procès verbaux et inversion de résultats » lors des élections locales.

La CEI a été à l’occasion des élections municipales et régionales couplées du 13 octobre 2018, mise en cause comme dépourvue d’impartialité. Selon Jean-Louis Billon ces joutes électorales ont « montré que la réforme s’avère plus qu’urgente » en vue de la mise en place d’une nouvelle Commission électorale.

AP/ls/APA



31. Oct, 2018