LE DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN SOUHAITE UN BON MOIS DE FEVRIER 2020 A TOUS SES ADMINISTRES   ◊    L’HOTEL DU DISTRICT EST SITUE A L’INTERSECTION DU BOULEVARD DE LA RÉPUBLIQUE ET DE L’AVENUE DELAFOSSE   ◊   
DEPECHES

POLITIQUE Voeux de nouvel an/Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, aux femmes: «Je vous encourage à prôner l’apaisement et le consensus au sein de notre société »

:

La Première Dame Dominique Ouattara a reçu les femmes de toutes les couches sociales du pays dans le cadre d’une cérémonie de présentation de vœux de nouvel an, le mercredi 15 janvier 2020 à la résidence présidentielle. A cette occasion, l’épouse du chef de l’Etat a invité les femmes à être des acteurs majeurs dans le renforcement de la cohésion sociale et de la paix à quelques mois de l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Mes chères sœurs,
Je suis très heureuse de vous accueillir en ce début de mois de janvier, comme il est de coutume chaque année, pour la traditionnelle présentation des vœux du nouvel an.
Je salue la présence de chacune d’entre vous, et remercie tout particulièrement Madame Ramata Ly BAKAYOKO, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’enfant ; ainsi que Madame Farida BOUGUETAIA, Présidente de l’Association des Ambassadrices par lesquelles vous m’avez adressé vos vœux et vos chaleureux témoignages d’affection.
Merci beaucoup, j’en suis très touchée.

Je voudrais à présent saluer tout particulièrement :
- Madame la Grande Chancelière, Henriette DAGRI-DIABATE, notre tantie jolie ;
- Madame Clarisse DUNCAN, Epouse de Monsieur le Vice-Président de la République ;
- Madame Aïssatou GON COULIBALY, Epouse de Monsieur le Premier Ministre ;
- Madame Chantal CAMARA, Présidente de la cour de cassation.
- Mesdames les épouses des Présidents d’Institutions ;

- Mesdames les Ministres et Epouses des Ministres ;
- Mesdames les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique ;
- Mesdames les représentantes du système des Nations Unis.
- Mesdames les députés, les sénatrices et les maires ;
- Mesdames les ambassadrices ;
- Madame la Générale, Mesdames les officiers supérieurs ;
- Mesdames les Directrices des sociétés publiques ou privées ;
- Mesdames les Présidentes des ONG, journalistes et membres de la société civile ;
- Ainsi que l’ensemble des personnalités présentes aujourd’hui.

Sachez que je suis très heureuse de votre présence à cette rencontre, qui comme chaque année, nous donne l’occasion de nous retrouver et renforcer nos liens d’amitié. J’apprécie également les magnifiques présents que vous m’avez offerts. Cela me touche très sincèrement et je vous en remercie.

En retour, je voudrais vous souhaiter une excellente année 2020, pleine d’amour, de santé et de bonheur, pour vous-même, ainsi que pour vos familles et pour vos proches.
Je voudrais également vous transmettre les meilleurs vœux de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, qui m’a demandée de vous saluer bien chaleureusement.
Mes chères sœurs,

L’année 2019 a été, comme nous l’espérions, riche en actions de développement et de solidarité en faveur de nos populations. C’est l’occasion pour moi, de vous remercier pour le soutien que vous m’avez apporté, ainsi qu’à mon Epoux, le Président de la République, tout au long de l’année écoulée. L’année 2019, disais-je, a été une année positive, car les efforts consentis au cours des années précédentes ont porté leurs fruits.

En ce qui concerne le projet phare de la Fondation Children Of Africa, un an après sa mise en service, l’hôpital mère enfant de Bingerville a obtenu le label AP-HP des hôpitaux de Paris, de niveau Argent en matière de Qualité et Sécurité des soins 2019, avec une mention spéciale pour la dynamique engendrée.
Nous sommes très fiers de cette labélisation car, elle consacre un engagement que nous avons pris pour nos femmes et nos enfants, celui de leur mettre à disposition, des services de santé de qualité.

C’est le lieu pour moi de remercier l’Association des Ambassadrices, pour son adhésion à notre cause.

En effet, nos sœurs, les Ambassadrices, avec à leur tête, Madame Farida BOUGUETAIA, apportent par leur bénévolat régulier et leurs dons à l’Hôpital mère-enfant, un grand soutien que nous apprécions grandement.

Je voudrais leurs traduire toute ma gratitude et vous demander de les applaudir bien fort.

Mes chères sœurs,
Vous connaissez mon engagement à la cause des enfants. Et le combat que je mène afin qu’ils vivent pleinement leur enfance. Ainsi, dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants, nous avons également enregistré des progrès notables, qui ont permis à l’Organisation internationale du travail, d’identifier la Côte d’Ivoire comme Nation pionnière dans l’élimination de la traite des êtres humains et du travail des enfants.

Une reconnaissance partagée par le Département d’État américain, qui a fait à plusieurs reprises l’éloge de nos initiatives, et a classé notre pays parmi ceux ayant effectué des efforts significatifs pour l’éradication du travail des enfants.

Cependant, comme vous le savez, je continue de me battre contre ce fléau qui menace le travail de nos paysans.

Chères invitées,
Dans l’optique d’aider nos sœurs en situation difficile à mener des activités génératrices de revenus, vous avez sans doute entendu parler du FAFCI : Fonds d’Appui aux femmes de Cote d’Ivoire, que j’ai initié en 2012, avec le concours de mon époux, pour servir de catalyseur à l’autonomisation de nos sœurs. Aujourd’hui, le succès du FAFCI va au-delà de nos espérances, avec 210 000 adhérentes partout en Côte d’Ivoire et un capital de 12 milliards de F CFA.

Toutes les bénéficiaires s’accordent à dire que le FAFCI fut pour elles une véritable opportunité d’améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles. Ces témoignages sont pour moi, la plus belle des récompenses.

C’est le lieu de remercier le Président de la République pour la confiance et le soutien qu’il accorde aux femmes de Côte d’Ivoire.
Mes chères sœurs ;

La Fondation Children Of Africa que je préside, continue de repousser les limites de l’isolement de nos enfants en difficulté et cela, grâce au soutien de ses généreux donateurs et au dévouement de ses nombreux bénévoles. Aussi, nos actions de bienfaisance continuent d’avancer. Après l’inauguration du centre d’accueil pour enfants en détresse de Soubré en 2018, l’année 2019 a été marquée par l’ouverture du centre de réinsertion des mineurs de Bouaké.

Ce centre est destiné à la réinsertion des enfants mineurs en conflit avec la loi ou en danger. Il est géré par le Ministère de la justice et des droits de l’Homme.

Grâce à un personnel qualifié, ces enfants reçoivent un encadrement spécifique, afin de leur donner les clés pour une réinsertion sociale réussie.
Mes chères sœurs,
La cérémonie de présentation des vœux de ce jour, me donne l’opportunité de réaffirmer mon engagement à œuvrer sans relâche pour le bien être de nos concitoyens,
en particulier des femmes et des enfants en situation difficile.

A cet effet, pour cette année 2020, la Fondation s’apprête à inaugurer deux grands projets.

Le groupe scolaire d’Abobo pour les enfants défavorisés et le troisième centre d’accueil pour enfants victimes de traite et d’exploitation, situé à Ferkéssédougou.

Par ailleurs, mes équipes et moi-même, sommes en préparation du 8e Gala de la Fondation Children Of Africa, qui se tiendra le 03 avril 2020.

Au cours de ce gala, nous espérons recueillir les fonds nécessaires à la reconstruction et l’extension du centre d’accueil « La Case des Enfants ».

La case des enfants est le premier centre d’accueil de la fondation Children Of Africa pour les enfants abandonnés et privés de foyer. Il date de 1998, et a besoin d’être reconstruit.
Nous avons foi que nos généreux donateurs, répondront une fois de plus à notre appel.

A présent, je voudrais adresser quelques mots aux membres de mon Cabinet et de la Fondation Children Of Africa.
Ce sont des mots de félicitation et de reconnaissance. En effet, ils orchestrent avec brio toutes les actions que nous menons aux quatre coins du pays.
Je souhaiterais ici, leur dire mes remerciements et ma fierté de les avoir à mes côtés. C’est à leur professionnalisme et leur dévouement que nous devons ces résultats.
Je vous demande de les applaudir bien fort.

Mes chères sœurs,
Je voudrais profiter de cette occasion pour vous féliciter pour votre leadership. En effet, vous jouez chacune, un rôle prépondérant dans le rayonnement de notre pays.
Soit directement à travers vos carrières personnelles ; soit aux côtés de vos époux et de vos familles ; ou encore, en conjuguant toutes ces responsabilités.
Ceci vous confère un rôle prépondérant dans l’atteinte des objectifs économiques, sociaux et politiques de notre Pays.

Nous le savons, l’année 2020 est une année électorale, donc une année charnière pour notre Pays. Aussi, je vous encourage, chacune dans votre domaine de compétence, à prôner l’apaisement et le consensus au sein de notre société.

Par ailleurs, il vous faudra user de diplomatie et de sagesse pour apaiser les cœurs de vos époux et de vos enfants qui seront engagés dans la compétition politique. C’est grâce à cela que notre Pays continuera de connaitre la Paix, et la stabilité qui font le bonheur de nos populations.
Je sais que je peux compter sur vous.

Bonne et belle année 2020 à toutes.

Je vous remercie.



21. Jan, 2020