2022 : Le ministre, gouverneur du District Autonome d’Abidjan vous souhaite bonne année 2022. Que cette année soit pleine de succès et de bonheur pour nous tous…Nous assistons toujours malheureusement, à une croissance fulgurante de nouveaux cas de personnes contaminées. Comme explication, selon le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire subit une nouvelle vague de contaminations dues entre autres à l’arrivée massive de vacanciers venus d’Europe, aux rassemblements festifs de fin d’année. Il faut aussi évoquer le relâchement considérable du respect des mesures barrière.   ◊    COVID-19 : Nous assistons aujourd’hui malheureusement, à une croissance fulgurante de nouveaux cas de personnes contaminées. Comme explication, selon le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire subit une nouvelle vague de contaminations dues entre autres à l’arrivée massive de vacanciers venus d’Europe, aux rassemblements festifs de fin d’année. Il faut aussi évoquer le relâchement considérable du respect des mesures barrière.    ◊   
DEPECHES

SOCIETE : Côte d´Ivoire: clap des Journées portes-ouvertes de la Garde Républicaine

:

Le ministre ivoirien de l´Intérieur et de la sécurité, le général de Corps d´armées, Vagondo Diomandé, a lancé lundi la première édition des Journées portes-ouvertes de la Garde Républicaine de Côte d´Ivoire, à la caserne de Treichville, dans le Sud d´Abidjan.


Cette première édition des Journées portes-ouvertes de la Garde Républicaine (GR) est célébrée sur fond d´"hommage aux pionniers et aux anciens de la Garde présidentielle et milice d´hier à la Garde Républicaine d´aujourd´hui".


Durant trois jours, du 23 au 25 mai 2022, les populations pourront visiter les casernes de la Garde Républicaine d´Abidjan et de Yamoussoukro. Ces instants visent à renforcer les liens entre l´armée et la Nation.


Le commandant de la Garde Républicaine de Treichville, le colonel Dembélé Bassaro, a rappelé que la Garde Républicaine a été créée le 7 juin 1990, remplaçant la milice nationale et la Garde présidentielle, nées en 1962, deux ans après l´indépendance du pays.


Pour le colonel Bassara, il semblait "bon, à l´orée des 32 ans de la Garde Républicaine, d´observer ce devoir de mémoire à l´endroit de nos illustres pionniers et devanciers en les convoquant à la tribune de l´histoire pour mesurer le chemin parcouru et mettre en perspective son évolution".


Le ministre de l´Intérieur et de la sécurité, a déclaré à l´endroit de ses frères d´armes que "le forces armées de Côte d´Ivoire doivent demeurer une institution républicaine, au service de la Nation (...) pour permettre de préserver les acquis de notre développement".


Quelques dizaines d´anciens de la Garde Républicaine ont été distingués lors de la cérémonie. Leur porte-parole, le colonel à la retraite, Pierre Claver Touré, a dit merci pour ces "récompenses" qui leur vont droit au coeur. 


Représentant le ministre d´Etat, ministre de la Défense, le général de corps d´armées Vagondo Diomandé, s´est réjoui d´avoir découvert des visages qui ont marqué sa vie professionnelle.


La Garde Républicaine, rattachée à l´Etat-major des armées, est présente à Abidjan et à Yamoussoukro. Elle est chargée de veiller sur les institutions, entre autres, la présidence de la République, l´Assemblée nationale.


Ce corps d´armée est composé d´une compagnie musique, une compagnie d´honneur, et deux groupements opérationnels, le premier basé à Abidjan et le second à Yamoussoukro. Il est hiérarchiquement formé d´officiers, sous-officiers et militaires du rang.


Le colonel Dembélé Bassaro est le 13e commandant de la Garde Républicaine. Le premier commandant de cette force est le général Zézé Baroan qui a animé ce corps de 1961 à 1968, sous l´ère de feu Félix Houphouët-Boigny, le premier président ivoirien.


AP/ls/APA



24. Mai, 2022