MONSIEUR ROBERT BEUGRE MAMBE, GOUVERNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN INFORME LA POPULATION ABIDJANAISE QUE SON EXCELLENCE MADAME LA GOUVERNEURE GENERALE DU CANADA, LA TRES HONORABLE JULIE PAYETTE, SERA FAITE CITOYENNE D’HONNEUR DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN ET RECEVRA PAR LA MEME OCCASION LES CLEFS DE LA VILLE, LE VENDREDI 26 OCTOBRE 2018 A LA SALLE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE L’HOTEL DU DISTRICT D’ABIDJAN   ◊    LA DIRECTION DE LA PROMOTION HUMAINE (DPH) DU DISTRICT D’ABIDJAN A DECIDE DE SE MOBILISER UNE FOIS DE PLUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE OCTOBRE ROSE 2018 ET PARTICIPE A DIFFERENTES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION TOUT AU LONG DU MOIS D’OCTOBRE   ◊   
COMMUNE   TREICHVILLE

Treichville est l’une des communes d’Abidjan sud. Elle est située sur une petite île au milieu de la lagune Ebrié qui accueille également les communes de Marcory et de Koumassi. Elle est donc bordée par la lagune Ebrié et délimitée à l’est par la commune de Marcory. Elle s’étend sur 722 hectares et sa population est estimée à environ 200 000 habitants.
 
Depuis mars 2001, son maire est François Amichia. La commune est divisée en 42 quartiers dont Apollo, Arras, Biafra, Belleville.
 
L’une des caractéristiques de Treichville est la désignation de ses rues et avenues par des numéros plutôt que par des noms. La commune abrite également une gare de Sitarail, passage du chemin de fer « Abidjan-Niger », qui rélie la capitale économique ivoirienne à Ouagadougou, capitale du Burkina-Faso. Elle bénéficie également des grandes infrastructures routières, et notamment de la liaison qu’offrent les grands ponts d’Abidjan avec la zone Nord.
 
La commune a hérité son nom de Marcel Treich-Laplène, qui fut le premier explorateur de la Côte d’Ivoire et donc le premier administrateur colonial. Treichville était, au début du siècle, un petit village Ebrié appelé Anoumabo, ce qui veut dire « forêt aux roussettes » ou « île de Petit- Bassam ». Le village « Anoumabo » est aujourd’hui situ é dans la commune de Marcory. Au début des années 1930, la ville coloniale d’Abidjan s’agrandit et intègre le village d’Anoumabo, baptisé Treichville en 1934 ; la zone profite de la construction du canal de Vridi en 1936, durant laquelle elle joue le rôle de connexion entre le chantier situé sur le cordon lagunaire et le Plateau. Près de quinze ans plus tard, lors de la réalisation du Port ; Treichville accueille de nombreuses industries et entrepôts.
 
Treichville est connue pour avoir été l’une des communes les plus animées d’Abidjan grâce à ses nombreux restaurants, ses « maquis », ses commerces, ses bars et ses discothèques. Aujourd’hui encore, de nombreux lieux de divertissements y subsistent et y voient le jour, comme la cabane Bambou ou encore le New Ice. Treichville abrite également le Palais de la culture et le Palais Omnisport.